Le Castellas

Construit sur un éperon rocheux de la chaîne d’Eguilles, le Château de La Fare (Le Castellas) fût certainement construit au Xème ou XIème siècle après J-C.
Dominant la basse vallée de l’Arc, il possédait les caractéristiques des constructions militaires du Moyen-Âge à savoir :
– Une situation propice à l’observation ;
– Un accès difficile ;
– Des enceintes et entrées successives. Certaines étaient étroites et disposées de façon à ce qu’une seule personne puisse se présenter de front, cela rendait impossible l’utilisation d’un bélier.

 

Le Château était constitué d’une cour, de quatre pièces dont une se trouvait au sous-sol (cellier ou cave) et d’un donjon carré.
Il était réservé au Seigneur ou son Lieutenant et à la garnison.
Le Castellas était défendu au Sud par deux enceintes successives.
La première (l’enceinte extérieure) permettait de résister aux premiers chocs en cas d’attaque. A l’intérieur de celle-ci se trouvait l’Eglise, le cimetière, des hangars…
La seconde (l’enceinte intérieure) constituait une position de repli. C’est là que se trouvait le Château.
Au Nord, l’accès était infranchissable car le terrain était trop abrupt. Une tour de guet située sur l’avant de l’éperon rocheux s’ouvrait sur une petite plate-forme, de là on pouvait émettre des fumées ou des feux.
Jusqu’en 1705, le Château est la résidence du Seigneur. Par la suite, il s’installera dans le Pavillon (bâtisse se trouvant dans le village) car la vie au château était spartiate.